Diffusion vidéo en réunion CHSCT, lettre au secrétaire de FO

 

Monsieur Renaud MAILLY

Secrétaire syndicat Force Ouvrière

CONSTELLIUM ISSOIRE

 

 

Issoire, le 12 Février 2018

Monsieur le secrétaire,

Nous souhaitons vous répondre et vous interpeler, suite à votre manœuvre en collaboration avec la direction du site Constellium Issoire, pendant la réunion du CHSCT de coordination le 26/01/2018.

Au nom de la sécurité, vous avez utilisé la délation, toute aussi chère à notre direction, pour publier par vidéo, des salarié-e-s et nos élu-e-s en lutte sur les salaires en décembre 2017.

Vous avez diffusé ce jour-là en présence du DRH du site d’ISSOIRE, à l’inspectrice du travail présente sur notre site, la vidéo d’une lutte salariale légale et exemplaire.

En quoi votre démonstration vidéo a-t-elle apporté de l’intérêt pour les conditions d’hygiène et de sécurité au travail des salarié-e-s ?

En quoi votre démarche serait-elle allée dans l’intérêt des salarié-e-s aux côtés desquel-le-s vous êtes sensés lutter ?

En quoi vous sentiez vous en danger, au point de filmer ?

Resituons le contexte :

– pour assister à la réunion dudit jour (réunion GEPP du 15 Décembre 2017) la CGT et les salarié-e-s n’ont pas pu accéder au bâtiment et donc pas à la salle de réunion d’où vous avez filmé.

– vous étiez, nous vous le rappelons, enfermés avec la direction à double tour dans les locaux du service ressources humaines.

Sachant que nous étions en pleine période de négociation salariale, aviez-vous prémédité votre réunion en toute intimité avec la direction pour nous regarder lutter, ou bien c’est tout simplement l’expression de votre « intérêt » pour les salarié-e-s qui vous a poussé à nous filmer et ainsi nous repasser en boucle pour nous voir et nous avoir à votre guise ?

Mais pourquoi donc se positionner à attaquer les salarié-e-s qui ont mené leur lutte? Que doit-on déduire et comprendre de telles manœuvres ?

Vous êtes un syndicat « ouvrier » …

Votre positionnement en réunion CHSCT devant la direction et l’inspection du travail, a été vécu par les salariés comme une trahison.

Même si vous pensez être juste sur le contenu de la vidéo, et comme vous en avez revendiqué « l’utilité » en instance CHSCT, il n’en demeure pas moins que sur le fond et la forme vous n’avez pas le droit d’utiliser les images de personnes sans leur consentement, encore moins pour les faire sanctionner.

Vous n’avez encore moins éprouvé de scrupules à balancer vos semblables, à vendre votre âme pour ne pas aller, une fois de +, du côté qui devrait être le vôtre, celui des salarié-e-s.

Ces salarié-e-s en lutte, qui n’ont ni dégradé de matériel, ni empêché leurs collègues de travailler et qui ont juste défendu leur dû …

Votre agissement, votre comportement, rappellent les pratiques d’un autre temps, où la délation de son semblable était récompensée, où moucharder était synonyme d’avantages et récompenses en échange de toute dénonciation.

Fort heureusement cette sombre partie de notre histoire est derrière nous, grâce à celles et ceux qui ne cédaient pas à de telles manœuvres, préservaient leur conscience intègre, et le sens de la solidarité.

Et ne pas apprendre du passé nous condamne à le revivre.

Qu’en est-il aujourd’hui pour votre « syndicat » Force « Ouvrière » ?

Monsieur le secrétaire, nous vous demandons, à l’avenir, de respecter les salarié-e-s en lutte, de respecter leur droit à l’image, de ne plus pratiquer la délation à l’encontre de celles et ceux qui créent les richesses.

Pour la CGT CONSTELLIUM ISSOIRE

Christian LACOSTE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*